Mémoire

à voir et à manger

voire à dé-manger

 

 

En quoi les tabous, interdits et toutes autres formes de malséances alimentaires, dessinent-ils les contours des convennances de table?
Comment passe-t'on du plaisir à l'excès? Quelle et Où est la limite, dans l'usage que nous avons de la nourriture, qui peut aisément nous faire basculer de la bienséance à l'inconvenance totale...?